skip to Main Content

Retrouvez toutes les actualités des filières Merci les Algues!®

Accompagner Les Agriculteurs Dans La Réduction De L’usage Des Produits Phytosanitaires, Pour Une Alimentation Responsable… C’est Parti !

Accompagner les agriculteurs dans la réduction de l’usage des produits phytosanitaires, pour une alimentation responsable… C’est parti !

Le plan Eco Phyto II planifie une réduction de 25% de l’usage des produits phytopharmaceutiques pour 2020 et 50% en 2025…Or, les derniers chiffres démontrent qu’il sera très difficile d’atteindre cet objectif. Au regard de ces éléments, ne faut-il pas se poser la question de comment accompagner les exploitants agricoles dans la transition des méthodes de production pour inverser la tendance ? Ils sont les premiers conscients de l’enjeu de produire autrement pour protéger nos sols, notre eau et assurer la durabilité de leurs cultures. Quelles solutions existent pour inverser cette tendance et inscrire ce changement dans la durée ? Comment communiquer des progrès réalisés par ces agriculteurs et filières engagées ?

En Bretagne, Fabien Bocher est un agriculteur mobilisé pour produire autrement. Il s’intéresse aux méthodes alternatives applicables aux grandes cultures. Ainsi, il teste sur plusieurs cultures, en lien avec ses partenaires transformateurs de la Région, des itinéraires culturaux permettant de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires Il met en œuvre une approche intégrant agriculture de précision, amélioration de la fertilité des sols, nutrition et renforcement de la plante face aux stress, en intégrant des solutions à base d’algues dans ses pratiques culturales tout en souhaitant conserver une qualité de rendement optimale

Il est maintenant temps de valoriser les initiatives des agriculteurs engagés dans une démarche pour la réduction de l’emploi de produits chimiques de synthèse afin de conserver une bonne qualité des sols, des plantes et de notre alimentation. Adhérer aux filières Merci les Algues !® est une opportunité que Fabien a choisi pour progresser et communiquer vers le consommateur.

Agriculteur à Saint-Connec depuis 13 ans, Fabien Bocher, est un homme tourné vers l’innovation.  Un agriculteur engagé depuis longtemps dans l’agriculture raisonnée.

 

 Fabien Bocher, un agriculteur innovant !

Sensible à l’impact de ses pratiques sur l’environnement et son territoire, Fabien réfléchit déjà depuis plusieurs années à adapter ses productions dans le but d’utiliser un minimum d’intrants de synthèse. Depuis 2015, lors du lancement de la vente directe de pommes de terre, Fabien réduisait déjà l’emploi de produits phytosanitaires dans ses cultures, un moyen de répondre aux attentes des consommateurs !

Fabien croit aux voies alternatives, comme les produits intégrant des ressources d’origine naturelle pour réduire les quantités d’utilisation de produits chimiques de synthèse, une voie qui garantisse des produits de qualité, une réduction de l’usage de produits phytosanitaires et accessibles aux plus nombreux.

 

Pour du blé innovant !

C’est en s’intéressant aux Après avoir testé le programme en 2019, en même temps qu’une quinzaine d’autres agriculteurs bretons de la région, il décide de reconduire l’expérience cette année. En effet, les premiers tests encourageants de 2019 ayant permis une production de 80 tonnes de blé valorisée par PAULIC Meunerie, et convaincu la filière de développer le marché en contractualisant des quantités significatives en 2020..  Cette année, Fabien a semé sur 12 hectares de blé avec 2 variétés :  LG Absalon et Extase, variétés ressorties comme intéressantes à l’issue de l’expérience de 2019. Fabien fait partie de la vingtaine d’autres agriculteurs qui approvisionneront le contrat filière PAULIC Meunerie de 500 tonnes pour 2020. Avec des céréales cultivées sans fongicide, raccourcisseur ou insecticide de synthèse du semis à la récolte.

GN Solutions : Accompagner l’agriculteur dans cette transition

GN solutions, assure le lien entre la mer et la terre en facilitant l’application de cette démarche globale. La première étape consiste à ajuster les pratiques agronomiques et prophylactiques, afin de réduire la pression maladie sur le blé (sélection des variétés plus résistantes, densité de semis, précédent cultural, programme de fertilisation azotée …). La seconde étape consiste à optimiser l’activité biologique du sol et ajuster le programme de fertilisation azotée en fonction de l’objectif de rendement. Enfin un itinéraire technique de culture favorisant l’utilisation de produits foliaires à base d’algues en lien avec le programme Merci les Algues afin de garantir une plante vigoureuse et plus résistante aux stress abiotiques.

GN solutions intègre déjà l’agriculture de précision et utilise le relais des stations météos à la parcelle pour piloter les interventions, certaines parcelles bénéficient de l’imagerie satellite. Un ensemble de méthodes qui permet d’avoir « la bonne dose, au bon endroit, au bon moment » .

GN Solutions assure la récolte et le stockage de la céréale dans de bonnes conditions pour garantir la qualité du blé jusqu’à la livraison au moulin. Le lien contractuel engagé sur cette filière avec le moulin Paulic (volume et prix) permet de garantir à l’agriculteur une valorisation stable majorée (hors des cours mondiaux) assurant une productivité à l’agriculteur afin de valoriser son travail et son engagement dans la filière Merci les Algues !® .

Le blé meunier est ensuite transformé par PAULIC  MEUNERIE, basé à Saint-Gérand en Centre-Bretagne..

D’autres négociants de la région comme SERAZIN Appro ou DOUARD Appro accompagnent la démarche contractuelle blé et pomme de terre Merci les Algues !®.

Paulic Meunerie : Pour une farine responsable

Localisée depuis 1957 au cœur de la Bretagne, Paulic Meunerie est experte dans le métier de meunier depuis quatre générations. Attentive et sensible depuis toujours à la qualité, la naturalité et l’approvisionnement local de ses blés, la meunerie s’est rapidement engagée dans la filière Merci Les Algues !®.

Cette alternative aux méthodes conventionnelles s’inscrit dans une démarche d’alimentation responsable en phase avec l’ADN de Paulic Meunerie qui souhaite :

                • Encourager la mise en place de nouvelles méthodes culturales avec les agriculteurs locaux
                • Favoriser les circuits courts
                • Proposer des farines responsables répondant aux préoccupations environnementales

En devenant partenaire de cette démarche, Paulic Meunerie s’inscrit dans un vrai rôle pour la recherche de l’alimentation du futur !

Les blés sélectionnés sont transformés en farine de type 55 au Moulin du Gouret. Grâce aux derniers investissements (de 10M€), le moulin dispose d’un matériel de pointe afin de répondre aux enjeux agroalimentaires d’aujourd’hui et surtout de demain. Pour cela, Paulic Meunerie dispose d’un laboratoire unique en Bretagne.

 

 

Produits élaborés : les crêpes de la Campé !

Quoi de plus naturel pour une filière de blé Bretonne que d’être associée à la traditionnelle recette de crêpe de froment intégrant la farine locale et durable ? Ce rôle revient à la société La Campé située à Ploërmel, spécialiste de la crêpe ultra-fraîche !

La société « La Campé » s’inscrit dans cette logique de proposer des produits de qualité.

Après une période de recherche de prix toujours plus bas, le consommateur est désormais conscient que la qualité de ses achats importe sur sa santé. L’impact environnemental, nos ressources de proximité, et la qualité de la farine doivent servir cet objectif. La démarche Merci les Algues ! est une bonne voie agronomique pour la réduction des produits phytosanitaires de synthèse.

Les nouvelles crêpes seront vendues en grande distribution dans le périmètre de Ploërmel et de la boutique de l’entreprise.

 

Des pommes de terre cultivées avec moins de produits phytosanitaires de synthèse

De la même façon que pour la parcelle de blé, des essais ont été conduits sur pomme de terre dans un souci de réduction d’utilisation des produits phytosanitaires de synthèse : un défi particulièrement important à relever sur cette culture de par la gestion du risque mildiou.

En effet, le mildiou est une maladie due à un champignon qui peut se manifester très tôt, voire dès la levée de la culture et ce jusqu’à la récolte. Par temps humide et dès que les températures dépassent 18 °C, les conditions peuvent être propices à son développement.

Afin de surveiller au mieux l’évolution de la maladie et d’intervenir au bon moment, Fabien Bocher accompagné de son technicien de la société DOUARD APPRO  surveille activement les stations météorologiques installées dans les parcelles ainsi que les informations délivrées par l’OAD MILEOS ®: Outil d’Aide à la Décision pour suivre à tout moment le « risque mildiou » dans les parcelles selon la météorologie, la variété, les dates de plantation et de levée, l’état sanitaire autour de la parcelle et les traitements réalisés.

Ainsi, cette année, compte tenu des conditions climatiques de début de culture défavorables au développement de la maladie, la première application fongicide a pu attendre pour être positionnée en début floraison sur les parcelles de pommes de terre.

 

Pour une valorisation en direct !

Fabien BOCHER ainsi que son collègue Fabrice SABLE agriculteur à Guilliers (56), commercialisent directement dans les magasins de leur département, leurs pommes de terre issues de la filière Merci les Algues !®

Leur marque « Les Pommes de Terre du Coin, Merci les Algues ! » affiche une réduction de l’utilisation les traitements phytosanitaires.

Déjà dans les bacs !

UNE FILIÈRE LOCALE

Depuis début 2020, Fabrice et Fabien ont développé leur propre étiquette accrochée à leur sachet de Pomme de terre. Des sacs vendus en direct dans leur ferme, en tournée et même dans les grandes surfaces régionales au rayon fruits et légumes

 

Leur motivation ? Le respect de l’environnement et la volonté personnelle de s’orienter vers des productions qui réduisent l’utilisation de produits phytosanitaires grâce à des solutions alternatives en s’inscrivant dans une démarche collective et novatrice. De plus, l’association Merci les Algues!® permet de fédérer les acteurs et de faire se rencontrer l’ensemble des acteurs de l’amont à l’aval. (Agriculteurs, distributeurs, transformateurs, restaurateurs, etc.).

 

Merci Les Algues !, une marque pour des filières responsables

Afin de s’adresser au consommateur et faire la promotion de l’intérêt des algues pour la transition écologique, la marque portée par l’association du même nom Merci Les Algues !® œuvre pour en agriculture et en agroalimentaire. Des pratiques agricoles plus vertueuses afin d’offrir des produits de consommation responsables. la mission est de fédérer les différents acteurs des filières à l’image de la filière blé … Une fois la partie technique validée, l’association est en charge de la création de référentiels de production pour contrôler la traçabilité et garantir sa transparence. Ces référentiels intégreront des obligations de moyens, de résultats et une dimension sociétale à la filière en garantissant une meilleure rémunération pour les agriculteurs engagés.

Soutenir la démarche auprès des consommateurs finaux

La volonté de développer des filières Merci Les Algues !® en agriculture est aussi adaptée aux filières animales. Ainsi des produits d’origine animale issus d’élevage sans traitement antibiotique depuis la naissance ou l’éclosion est valorisée par la marque pour permettre l’accès de ces produits sains et durables au consommateur.

Répondre à la demande du consommateur

L’agriculteur a une place centrale et une responsabilité considérable dans la réduction de l’usage des produits phytosanitaires. Mais il ne peut pas réaliser cet engagement seul : l’ensemble de la filière de l’amont à l’aval doit comprendre les répercussions et bénéfices de cette approche, afin de développer un modèle à la fois vertueux et pérenne dans le temps quel que soit le type de production.

« La durabilité est le maître mot ! »

  • Environnement : A partir d’une ressource locale et renouvelable, puiser les principes actifs bénéfiques à la plante afin de la renforcer, assurer la fertilité des sols et ainsi limiter l’usage de produits phytosanitaires
  • Social et éthique : Engager l’ensemble des acteurs autour d’un même référentiel de production avec contrat de récolte et de prix pour l’agriculteur
  • Economie : Rendre accessible au plus nombreux les produits issus de la filière : prix accessible pour le consommateur final

La presse en parle déjà …

 

 

Back To Top